logo - Résidence Le Portail - Centre de therapie pour femmes
Téléphone   418.878.2867
Sans frais 1.877.878.2867
la résidence - Résidence Le Portail - Centre de therapie pour femmes
ACCUEIL LA RÉSIDENCE SERVICES NOS VALEURS IMAGES CONTACTS SOBRIOTHON

ACCUEIL
La Résidence Le Portail, une maison de thérapie pour femmes.

La Résidence Le Portail est une maison de thérapie à Québec (plus précisément, à Saint-Augustin) dédiée aux femmes qui souffrent de dépendance à l’alcool, dépendance aux drogues ou dépendance aux médicaments. En tant que centre de thérapie pour femmes, nous offrons nos services à celles qui désirent surmonter leurs difficultés reliées à leur consommation d’alcool, de drogues ou de médicaments. Nous proposons une thérapie intensive avec hébergement. La durée de la thérapie est de 4 semaines, mais, en fonction des besoins, peut aller jusqu’à 12 semaines.

Vous trouverez sur le site de la Résidence Le Portail  beaucoup d’informations sur notre thérapie qui s’adresse exclusivement aux femmes. Vous pourrez lire une réflexion qui exprime simplement notre conception des problèmes d’alcoolisme, problèmes de toxicomanie et de la dépendance aux substances psychoactives.

Nous y exposons les services offerts, nos valeurs, des informations sur le processus d’admission, des réflexions pour vous aider à déterminer si notre maison de thérapie pour femmes est pour vous.

Vous pourrez également voir nos installations en images qui ont fait l'objet de plusieurs rénovations depuis 2013 et en constater la qualité.
 
Mais surtout, vous aurez la chance de lire des témoignages de femmes qui ont eu le courage de faire face à leur alcoolisme, à leur toxicomanie et à leur pharmacodépendance. Ces femmes vous livrent en quelques mots les changements qui sont survenus pendant leur thérapie intensive à la Résidence Le Portail. Elles témoignent de l’importance d’avoir pu cheminer entre femmes, accompagnées par du personnel féminin dévoué, compétent, respectueux et chaleureux.
 
 

La pointe de l'iceberg

Iceberg - Résidence le Portail - Maison de thérapie pour femmesLes problèmes d’alcoolisme, problèmes de toxicomanie et de dépendance aux médicaments sont complexes. Pour cette raison, entre autres, la prudence s’impose lorsque vient le temps de comprendre, de saisir et d’interpréter l’expérience subjective que vit une personne aux prises avec une telle problématique.

Néanmoins, il n’est pas inutile à l’occasion d’imager simplement une situation complexe afin d’en faciliter la compréhension. Ainsi, nous vous présentons une métaphore qui illustre notre vision et notre compréhension des dépendances aux psychotropes et du rétablissement. À la Résidence Le Portail, nous considérons les femmes que nous accueillons un peu comme des ICEBERGS. Nous savons tous qu’un iceberg est composé d’une partie visible qui émerge à la surface de l’eau (environ 10% du volume) et d’une partie invisible qui est submergée (environ 90% du volume) et maintenue sous l’eau par le poids de la partie visible.

Cette partie que l’on voit représente les problèmes pour lesquels la personne demande de l’aide : consommation d’alcool, de drogues, de médicaments, de jeu. Tout comme pour un iceberg réel, cette partie visible permet de garder cachés des secrets, des blessures, des souffrances, mais aussi des trésors, des rêves, des talents, des valeurs. Or, combien de personnes sont rapidement jugées sur cette partie visible et étiquetées, stigmatisées comme alcooliques, toxicomanes et autres, oubliant qu’elles ne sont pas que cela et que la plus grande partie ne se montre pas!

Imaginons un instant que nous disposions d’un outil magique qui nous permette de couper à la surface de l’eau la partie visible d’un iceberg. Qu’adviendrait-il de la partie submergée? Une partie remonterait à la surface de l’eau, laissant entrevoir des éléments jamais dévoilés.

Le fait d'accueillir des résidentes à notre maison de thérapie pour femmes, pour quelque temps en milieu protégé exempt d’alcool et de drogues, n’équivaut-il pas à retirer la partie visible de l'iceberg permettant ainsi à la partie cachée de refaire surface? Une partie de notre travail est de guider les résidentes dans les découvertes qu’elles font lorsque surgissent en toute lumière des éléments de leur vie trop longtemps enfouis, de les aider à identifier, à conserver et à cultiver ce qui leur ressemble et leur appartient, et de prendre une distance avec ce qui ne leur convient plus?

Mais, pour arriver à déprendre de la « glace » les éléments constituant l’histoire de vie unique de chacune des femmes que nous recevons, il est nécessaire de faire fondre cette glace qui emprisonne. Un bon outil pour ce faire est la prise de la parole vraie, celle qui dit qui nous sommes, qui donne la vie.
 
« Les larmes dont nous sommes si souvent témoins en thérapie
ne seraient-elles pas de l’eau de fonte de L'ICEBERG! »

 
Faites un don